Les retombées économiques du nautisme en Bretagne

La Fédération des Industries Nautiques ainsi que le Conseil régional de Bretagne ont lancé courant 2016 une grande enquête sur la filière nautique. Coordonnée par Bretagne Développement Innovation*, elle portait sur les retombées économiques du nautisme en Bretagne, dans trois secteurs : les industries nautiques, les sports nautiques et les ports de plaisance. La partie Ports de plaisance a été coordonnée par l’APPB, et a pu voir le jour grâce à la contribution de ses adhérents.

Cette étude a été présentée au Salon nautique de Paris le 7 décembre dernier, sur la scène Nautic, et a fait l’objet d’une synthèse que vous pouvez télécharger ici.

 

IMG_2428Jean-Luc Huet, Directeur du port de Pornic et administrateur de l’APPB, a ainsi présenté les chiffres clés de l’enquête portant sur les 49 plus grands ports de plaisance bretons : 52,3 millions d’euros de chiffre d’affaires (sans oublier 15 millions d’euros de retombées indirectes – achats et services extérieurs dont 85% réalisés dans l’économie bretonne), 385 emplois équivalent temps plein, 68 900 bateaux en escale et 225 800 nuitées.

 

 

*en lien avec les structures d’accompagnement liées au nautisme en Bretagne : Association des Ports de Plaisance de Bretagne, Côtes d’Armor Développement, Chambre Régionale des Métiers et de l’Artisanat, Conseil Départemental du Morbihan, Eurolarge Innovation, Nautisme en Bretagne, Nautisme en Finistère, VIPE Vannes.